La plomberie, un poste très délicat dans les travaux de construction

Rédigé par Bernard Dans : Techniques
plomberie

La plomberie fait partie intégrante des pôles de dépense à ne pas négliger lors des travaux de construction ou de rénovation d’une maison. Raccordement au réseau sanitaire, évacuation des eaux usées, installation de compteur d’eau ou encore pose des sanitaires, tous ces éléments figurent parmi les éléments à prendre en compte dans son projet. Voici tous les éléments relatifs à la plomberie qu’il faut mettre en place durant les travaux.

Le déroulement des travaux de plomberie

Les travaux de plomberie s’effectuent en différentes étapes. La majeure partie de cet ouvrage aura lieu durant la période du second œuvre. Malgré cela, il est impératif de bien préparer son terrain et les fondations de la structure afin de faciliter l’installation du réseau sanitaire. La plomberie d'une maison ne s’improvise pas, c’est pourquoi il est conseillé de faire appel à un plombier compétent pour assurer ce type d’installation.

La première chose à faire est le raccordement du terrain au réseau sanitaire. Cette étape concerne notamment l’eau courante et l’évacuation des eaux usées. Elle est relative à l’admissibilité du terrain, tout comme le raccordement en gaz ou en électricité. Avant le début du gros œuvre, les premières installations relatives à la plomberie et aux sanitaires doivent être anticipées.

Par exemple, la fosse septique devra être creusée dans les fondations et raccordée au vide sanitaire. De plus, il faut la remplir aux trois quarts d’eau afin d’éviter les débordements en cas d’intempéries. Par ailleurs, le plan de plomberie déposé en mairie lors de la demande de permis de construire doit être respecté durant la création des tranchées dirigées vers la maison. Toutes ces étapes sont indispensables avant d’attaquer aux travaux de plomberie.

Les différents domaines des installations de plomberie

Plusieurs domaines sont à prendre en compte durant les travaux de plomberie. Ils doivent déterminer au préalable pour mieux calculer le coût total des dépenses liées à ce pôle. S’il s’agit d’une construction neuve, trois domaines sont à prévoir : l’arrivée d’eau, le chauffage de l’eau pour l’utilisation domestique et l’évacuation des eaux usées.

L’installation de la plomberie d’eau froide

Avant d’aller plus loin, il est impératif de raccorder la maison neuve à l’eau du réseau public, qui est une eau froide et potable. Tous les travaux de plomberie restants dépendent de cette première installation, donc il faut qu’elle soit impeccable.

La mise en place de la plomberie d’eau chaude sanitaire

Après avoir installé la plomberie d’eau froide, certains tuyaux doivent être tirés pour relier l’eau courante à l’équipement choisi afin de fournir de l’eau chaude sanitaire. À titre d’information, l’eau chaude sanitaire est à dissocier de l’eau chaude de chauffage. Elle est surtout relative à l’eau chaude au robinet et non à l’eau chaude utilisée pour le chauffage. Cependant, ces deux eaux peuvent provenir du même équipement.

Quelques mots sur la plomberie d’eaux usées

Chaque construction neuve doit absolument inclure un réseau d’évacuation des eaux usées permettant de collecter les eaux des douches, des lavabos, des baignoires, des toilettes et de l’électroménager. Le réseau d’évacuation des eaux usées pourra être ainsi une fosse ou bien un réseau d’assainissement collectif.